03 avril 2008

Le BIOTOPE en question

Article de Sud Ouest 03 avril 2008

FORÊT DE LA BOIXE.
--L'association Charente Nature sonne l'alarme. Pour elle, l'appétit suscité par la LGV et la création de carrières menacent la faune et la flore

Charente nature au créneau

:Stéphane Durand

L'autorisation d'exploitation d'une carrière de calcaire à Vervant a ranimé le débat sur l'avenir du domaine forestier de la Boixe (voir « Sud Ouest » du 26 mars). Même si « seulement » 11 hectares, sur les 1 500 hectares que compte la forêt sont concernés par le projet de la société Deschiron, l'association de défense de l'environnement Charente Nature dénonce « un déboisement » de plus en plus important de cet espace, qui menacerait la faune et la flore. « La forêt de la Boixe fait partie d'une trame verte qui comprend également les forêts de La Braconne, Tusson et Chizé. Ce sont de grands axes qu'il faut absolument conserver, explique le président de l'association Gilles Marsat. Nous avons peur que le passage de la LGV (Ligne à grande vitesse) entraîne une multiplication de projets de carrières dans le coin. »
Charente Nature, tout comme le conseiller général de Saint-Amant-de-Boixe, Patrick Berthault, avaient demandé au préfet de prendre un arrêté biotope pour cette zone afin de pouvoir contrer ces projets. Ils n'ont pas été entendus. La forêt de la Boixe n'est classée qu'en Znieff (Zone naturelle d'intérêt écologique, floristique et faunistique), qui n'a pas de caractère contraignant. « C'est un inventaire qui n'a aucune réalité juridique », explique Alain Boussarie, le secrétaire de l'association.
« Le mitage » de la forêt peut donc légalement se poursuivre. « Les cailloux sont ici de bonne qualité et on sait qu'il y a au moins un autre carrier qui a des terrains dans le secteur, prévient Gilles Marsat. On va donc continuer à se battre pour obtenir un arrêté biotope. » Les conséquences du déboisement se feraient cependant déjà sentir auprès de la faune.

Des espèces menacées. « Les animaux ont besoin de passerelles pour circuler. Plus on touche à leur environnement, moins il y a de passerelles, fait remarquer Danièle Raynaud, trésorière de Charente Nature. Petit à petit on change la configuration de leur milieu naturel. On a deux espèces d'oiseaux menacées en Charente. Ce sont le Râle des Genêts et le Circaète Jean-le-Blanc, un rapace que l'on retrouve justement dans le domaine forestier de la Boixe. Il y a au moins deux couples qui y nichent. »
Il existe également dans cet espace boisé la Bondrée apivore, un autre rapace qui se nourrit d'abeilles, de guêpes? Au sol, on trouve notamment des tritons. Les craintes de l'association ne s'arrêtent cependant pas à la forêt de la Boixe. La zone de Tusson, aussi classée en Znieff, serait dans le même cas. « Elle est menacée par divers aménagements, dont un projet de carrière et une retenue de substitution d'eau », confie Gilles Marsat, inquiet.
Là aussi, Charente Nature réclame un arrêté biotope pour protéger le milieu naturel et éviter un déboisement trop important. « C'est en négociation », annonce-t-on au sein de l'association. Mais avec les besoins de la LGV en matériaux, et en particulier en cailloux, le combat sera difficile à mener.

Posté par vervant environ à 13:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Le BIOTOPE en question

    très bon article je l'ai passé par mail pour faire circuler l'info
    bon courage

    Posté par fred, 07 avril 2008 à 22:39 | | Répondre
Nouveau commentaire